Expressions pour parler français.....

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Dim 9 Sep - 11:34




Pourquoi dit-on « faire du gringue » ?



« Faire du gringue » consiste à draguer quelqu’un, chercher à le séduire.
 
Si la drague était un filet de pêche, le terme « gringue » a lui désigné au 19ème siècle du pain.



Sa signification liée à la séduction viendrait, bien qu’il s’agisse d’une hypothèse, d’une transposition d’une autre expression,

 « faire des petits pains » dont le sens est « chercher à séduire », « faire la cour ».

Le langage français emprunte en effet très souvent au vocabulaire gastronomique pour exprimer l’idée de séduction ou 

de rapports amoureux, comme dans l’expression « dévorer du regard ».

 Ainsi on trouve « faire du gringue » dès 1905 dans L’argot au XXème siècle: Dictionnaire français-argot d’Artistide Bruant et Léon de Bercy.

Ne confondons pas celui qui « fait du gringue » de tel autre qui « fait la bringue ».

 Même s’il faut en convenir, les deux activités sont loin d’être incompatibles !

roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Lun 10 Sep - 13:46




Pourquoi dit-on « tout de go » ?

L’expression « tout de go » signifie directement, sans préambule ni précaution.

 Elle est née au 17ème siècle.

«Go » n’a rien à voir avec le jeu de plateforme d’origine chinoise.

 Pas d’avantage avec le verbe anglais « aller ». 

Cette locution est en revanche en lien direct avec l’expression ancienne « avaler tout de gob » dont elle est la formule simplifiée.

 Le terme « gob », qui a donné le verbe « «gober », est cette technique d’ingestion des aliments. 

Or l’acte de gober est réalisé rapidement. Gober consiste donc précisément à s’alimenter de façon hâtive.

Il est donc logique que l’action réalisée tout de go le soit aussitôt, en un instant.

Au sens figuré le verbe « gober » prit naturellement le sens de « croire facilement sans réfléchir ». 

Celui qui gobe tout ce qu’on lui dit ne prend pas le temps de réfléchir et agit avec les informations comme avec un œuf !

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mar 11 Sep - 11:17




D’où vient l’expression « parler à la cantonade » ?

« Parler à la cantonade » n’a rien à voir avec le célèbre ancien joueur de football au tempérament sanguin.

Cette expression signifie parler sans s’adresser à une personne en particulier, sans attendre de réponse en retour.

Elle remonte au 17ème siècle et trouve son origine dans le monde du théâtre. 

Le mot « cantonade » y désigne alors les côtés de la scène puis les coulisses,

 c’est-à-dire un endroit où aucun spectateur ne se trouve.

Dès lors, lorsqu’un personnage, par un jeu scénique, s’adresse à un personnage invisible on dit qu’il s’exprime à la cantonade.

Le mot « cantonade » lui-même aurait pour origine « cantonada » qui en occitan était utilisé pour parler des angles d’une maison. 

C’est pourquoi on dit que les premiers à utiliser cette expression furent les troupes de cirque qui travaillaient dans le sud du pays.

Aujourd’hui l’expression n’est plus circonscrite aux représentations artistiques ni à la scène.

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mer 12 Sep - 11:15




Pourquoi dit-on « jeter l’éponge » ?

« Jeter l’éponge » consiste à abandonner la réalisation d’une tâche.

 Cette expression a une origine sportive.

On la doit à un geste que l’on vit pour la première fois sur les rings de boxe, en Angleterre, au XIXe siècle. 

C’est à cette époque que naissent les règles auxquelles se soumettent les pratiquants du noble art.

 Dans ce sport, entre deux rounds, les boxeurs s’assoient dans leur coin. 

Face à eux leur entraineur les rafraîchissent et nettoient leur visage avec une éponge. 

Si pendant le combat un poulain prend trop de coups, l’entraineur peut jeter cette ‘éponge’ sur

 le ring pour indiquer son désir de mettre fin à la rencontre.

On voit apparaitre cette expression à la fin du 19ème siècle en Angleterre puis très rapidement en France au

 début du 20ème, pour un usage d’abord limité à la boxe, puis étendu à d’autres domaines dans lesquelles aucune éponge n’est d’ailleurs utilisée !

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Jeu 13 Sep - 11:40



Quelle est l’origine de l’expression une « victoire à la Pyrrhus » ?

Une « victoire à la Pyrrhus » est une victoire qui donne lieu à de lourdes pertes pour le vainqueur.

Cette expression fait référence aux dommages considérables subies par l’armée du roi Pyrrhus d’Épire face aux Romains pendant

 les batailles d’Héraclée et d’Ausculum au 3ème siècle avant Jésus Christ. Pyrrhus était en effet un dangereux adversaire du temps de la Rome antique.

 Malgré ses victoires lors de ces affrontements, les batailles décimaient ses troupes.

Les Romains tombés au combat étaient remplacés alors que cela était plus difficile dans l’armée de Pyrrhus. 

A tel point que le roi eut prononcé ces mots : « Si nous devons remporter une autre victoire sur les Romains, nous sommes perdus».

 Les victoires n’étaient donc pas susceptibles de le réjouir. Elles avaient un goût amer.

Malgré son origine militaire, l’expression est utilisée dans de nombreux autres domaines comme la politique ou encore le sport.

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Ven 14 Sep - 16:47



Pourquoi dit-on « frais comme un gardon » ?

Celui qui est « frais comme un gardon » est en pleine forme. Cette métaphore date du XVIIème siècle.

 A une époque où ni le réfrigérateur ni le congélateur n’était encore disponible il fallait consommer les aliments peu de temps 

après les avoir achetés, chassés ou pêchés. Justement nous devons notre expression au domaine de la pêche.

Un poisson était particulièrement apprécié, le gardon. En effet par ces temps où les périodes de disette étaient assez fréquentes, 

il avait la particularité de pouvoir être conservé bien plus longtemps que les autres poissons. 

Il fallait le sécher certes mais ensuite il pouvait être conservé sur de longues périodes. 

Il restait donc « frais », c’est-à-dire comestible.

Ainsi en raison de sa conservation bien supérieure à la moyenne, il devint sur les marchés une référence pour vanter la fraicheur d’un produit.

L’expression s’appliqua ensuite progressivement aux individus dont on voulait souligner l’état de forme physique.

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Sam 15 Sep - 20:08



Pourquoi dit-on « c’est coton » ?

On peut dire d’une situation qu’elle est « coton » pour indiquer à quel point elle est difficile, pénible.

Dans l’argot du XIXe siècle le mot « coton » signifie « difficile ». 

Pour comprendre pourquoi cette fibre végétale a acquis cette signification,

 il faut rappeler le caractère extrêmement fastidieux de sa production,

 notamment si l’on voulait fabriquer du coton de bonne qualité.

 Il fallait dans ce cas que les ouvriers soient particulièrement attentifs à leurs gestes afin de tisser sans irrégularité ni imperfection.

 Application à laquelle s’ajoutait des risques en terme de santé pour ceux 

qui travaillaient dans les locaux de filature ou de tissage dont l’air pouvait être saturé de poussières.

Au départ cantonné au domaine industriel, l’expression 

« c’est coton » s’en est émancipé au cours du XIXème siècle pour s’appliquer au sens figuré à toute activité contraignante ou déplaisante.

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Dim 16 Sep - 11:15



Pourquoi dit-on un « faire un fiasco » ?


Un « fiasco » est un échec complet et notoire.

Ainsi une représentation théâtrale peut être un fiasco en raison de l’impréparation des acteurs.

Le mot « fiasco » est d’origine italienne. Il signifie « bouteille ». 

Il désigne un insuccès en raison de la mésaventure d’un acteur du 17ème siècle. Biancolelli jouait à Florence le rôle d’Arlequin.

Au cours de la pièce, avec un objet dans ses mains, il devait tenir un discours comique ayant pour support cette chose.

La mise en scène était d’habitude très efficace et les spectateurs riaient beaucoup.

Mais un soir, il connut un revers. Alors qu’il se présenta sur scène avec une bouteille à la main, l’acteur ne réussit pas à faire rire le public. 

Pour se sortir de cette situation gênante il prit à parti son fiasco, pour l’accuser d’être à l’origine du bide.

Depuis quand un artiste connait un échec on dit qu’il a « fait un fiasco » ou « fait fiasco ». 

De nos jours l’expression trouve à s’appliquer à de nombreuses activités humaines autres que théâtrales.

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Lun 17 Sep - 11:20




Pourquoi dit-on « la puce à l’oreille » ?

« La puce à l’oreille » est un indice. «Avoir la puce l’oreille » signifie donc se douter de quelque chose, et 

« mettre la puce à l’oreille » éveiller les soupçons.

Cette expression est utilisée depuis de nombreux siècles mais sa signification a évolué. 

Au 13ème siècle, les puces sont répandues et en être porteur fort désagréable.

 Malgré ce, l’expression signifie alors provoquer ou avoir un désir amoureux notamment féminin.

Mais au XVIIe siècle elle revêt un sens différent, et sert désormais à signifier qu’une personne est inquiète ou 

que son comportement semble agité, comme si des puces la démangeaient.

Il semble ensuite que l’expression ait pris son sens actuel. 

A voir quelqu’un agité on avait un indice de ce qui causait son inconfort, les puces. 

Ainsi « avoir la puce à l’oreille » consistait bien à avoir un indice sur une situation donnée

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mar 18 Sep - 7:36



Pourquoi dit-on « n’y voir que du feu » ?



« N’y voir que du feu » signifie être berné, ne s’apercevoir de rien.

 Il existe deux théories quant à l’origine de cette expression.



La première est en lien avec l’éblouissement.

 On aurait commencé à « n’y voir que du feu » au XVIIIe siècle en référence à l’aveuglement temporaire provoqué par un coup sur la tête.

 Le « feu » serait ici une métaphore de la forte lumière qui envahit notre vision à cette occasion et qui

 par conséquent empêche de voir la réalité au propre comme au figuré.



Selon la seconde hypothèse, l’expression daterait du 14ème siècle.

 A cette époque le juge pouvait décider que le bourreau allait étrangler le condamné à mort avant qu’il ne soit brûlé sur un bûcher. 

Une mesure prise par charité dans un secret absolu. 

Ensuite la fumée du bûcher au moment où le corps y était placé ne permettait pas au public de savoir 

si le condamné était déjà mort ou s’il allait être brûlé vif. Ils n’y voyaient que du feu.

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > Hier à 11:38



D’où vient l’expression « sur le tas » ?



Apprendre « sur le tas » signifie s’instruire empiriquement, directement face à la situation à laquelle on se prépare, le plus souvent sur le lieu du travail.

 On peut ainsi apprendre sur le tas à réparer une voiture ou encore à fabriquer des meubles. 



Cette expression date du 19ème siècle et fait référence non pas à l’accumulation de choses de la même espèce mais à un lieu de travail bien précis.

 En effet un « tas » était à l’époque le lieu où on taillait les pierres pour bâtir un édifice.

 Puis ce terme de maçonnerie se mit à désigner plus largement le chantier, l’endroit où se trouvait la construction.

 Le tas entendu comme son lieu de travail se retrouve dans l’expression « grève sur le tas ».



Et même si on peut apprendre « sur le tard » en apprenant « sur le tas »

 il ne faut pas confondre les deux expressions !

_________________
    
Le bonheur n'est pas au bout du chemin ,
le bonheur c'est le chemin.
Proverbe tibétain
avatar
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum