Expressions pour parler français.....

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Jeu 31 Jan - 11:05




Pourquoi dit-on « tomber en quenouille » ?

« Tomber en quenouille » signifie être laissé à l’abandon, perdre de sa valeur. 

Cette expression est marquée par une certaine misogynie.

La quenouille est un instrument utilisé autrefois par les femmes pour réaliser des travaux de couture ou de filage. 

Progressivement on s’est mis à désigner les femmes par ce terme.

 Dès le XVIème siècle on disait que quelque chose, généralement un bien immobilier, était tombé en quenouille quand 

par succession il était devenu la propriété d’une femme. Mais l’expression était péjorative. 

Le véritable sens était que le bien tombé en quenouille était tombé très bas puisqu’il était en possession d’une personne du sexe faible. 

Celle-ci allait forcément faire dépérir la propriété.

La maxime s’appliqua également au royaume de France. Celui-ci ne pouvait échoir aux femmes.

L’expression s’applique aujourd’hui à tout type de bien et a conservé son caractère méprisant. 

En revanche la référence ouvertement misogyne s’est fort heureusement atténuée avec la disparition progressive des quenouilles.

roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Ven 1 Fév - 8:06




Pourquoi souhaite-t-on bonne chance en disant “Merde” ?

L’interjection « merde » est d’abord un juron. Connue comme « le mot de Cambronne »,

 elle fait référence à un passage très précis du roman de Victor Hugo, Les Misérables.

 L’auteur y relate un évènement survenu lors de la bataille de Waterloo. 

Le général Pierre Cambronne aurait ainsi eu recours au mot « merde » lorsque le général britannique Charles Colville lui intima l’ordre de rendre les armes.

Quant à sa signification relative à la chance, il n’y a aucune certitude quant à son origine.

 Cependant il est communément admis qu’elle vit le jour dans le monde du théâtre à la fin du 19ème siècle.

 En effet utiliser les termes « bonne chance » était alors censé porter malheur. 

Il fallut trouver une astuce et on eut recours à une expression de substitution.

A cette époque on pouvait juger du succès d’une pièce par le nombre de fiacres et donc d’attelages de chevaux attendant les spectateurs à la sortie du lieu de spectacle.

 Aussi le nombre de crottins était proportionnel au succès d’une pièce. 

Souhaiter de la merde signifiait par conséquent souhaiter plein succès à une pièce.

A noter que l’acteur à qui un « merde » est adressé ne doit pas, selon la tradition, exprimer de remerciements en retour.

Du monde du théâtre l’usage de l’expression s’est ensuite progressivement répandu dans la société.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Sam 2 Fév - 10:22



D’où vient l’expression « passer au crible » ?

« Passer au crible » consiste à examiner avec soin pour distinguer le vrai du faux, analyser quelque chose en détail.

On trouve la première trace de cette expression dans la Bible. Lors de la Cène, dans le chapitre 22 de l’Evangile de Luc, Jésus utilise l’image du crible,

 c’est-à-dire un instrument de travail des paysans; une sorte de tamis permettant de trier la terre, 

la farine ou le blé. Le crible sert notamment à conserver à séparer les grains à conserver de tous les parasites et résidus comme la paille. 

Cette métaphore est utilisée pour rendre accessible la notion de bien et de mal.

Ainsi Jésus indique à Pierre, un des apôtres, que Satan allait «les passer au crible comme le froment».

 Il allait donc les examiner en détail avant de les soumettre à la tentation. Cette épreuve déterminerait quel type de grain est Pierre.

L’expression est progressivement sortie du seul domaine religieux pour gagner le langage courant.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  Sedna le Sam 2 Fév - 15:21

Sedna
Sedna
Modératrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Dim 3 Fév - 8:12





Pourquoi dit-on un «bouc émissaire» ?

Un bouc émissaire est une personne à qui on attribue injustement la responsabilité d’une faute.

Les origines de cette expression sont religieuses.

Durant Yom Kippour, le jour du pardon chez les juifs,

 le grand prêtre d’Israël devait tirer au sort un bouc pour permettre à la population d’évacuer ses péchés.

 L’animal était alors envoyé dans le désert d’Azazel, portant symboliquement le fardeau de toutes les mauvaises actions.

Le nom de ce bouc en latin donna « caper emissarius » ou « le bouc envoyé ».

Dès lors celui qui porte la responsabilité pour les autres alors qu’il n’a rien fait subi le même sort que cet animal.

Georges Clemenceau dira dans le cadre de l’affaire Dreyfus : 

« Tel est le rôle historique de l’affaire Dreyfus. Sur ce bouc émissaire du judaïsme, tous les crimes anciens se trouvent représentativement accumulés. ».

On trouve cette expression dès le dictionnaire de Furetière au XVIIe siècle.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Lun 4 Fév - 11:12



Quelle est l’origine de l’expression « se saigner aux quatre veines » ?

Si quelqu’un se saigne aux quatre veines pour un tiers cela signifie qu’il se sacrifie, se prive au profit d’autrui. 

Il fait tout son possible, surtout financièrement.

Cette expression utilise une image facilement compréhensible. 

Même si on ne peut pas certifier totalement son origine nous possédons tous au niveau de chaque poignet une veine et une artère. 

Donc en tout quatre « veines » vitales pour la vie. 

Se couper ces quatre veines revient donc à se suicider, c’est-à-dire faire le plus grand des sacrifices,

 montrer la plus grande abnégation quand ce geste est réalisé au bénéfice d’une autre personne.

L’expression est relativement récente et semble venir d’une autre locution plus ancienne : « se faire saigner aux quatre membres »

 qui avait pour signification le fait de perdre ses biens. 

On trouve cette expression notamment sous la plume de Guy de Maupassant dans « Bel ami » en 1885.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mar 5 Fév - 8:18




Quelle est l’origine de l’expression « mettre sous le boisseau » ?

« Mettre sous le boisseau » consiste à garder un secret, cacher la vérité.

On trouve l’expression à plusieurs reprises dans l’Evangile, dont ce passage dans Matthieu (V, v. 15) :

 « Et l’on n’allume point une lampe pour la mettre sous le boisseau ; mais on la met sur un chandelier,

 afin qu’elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. »

Mettre sous le boisseau a donc dès l’origine le sens de cacher la vérité aux hommes. 

Au contraire l’injonction de l’Evangile est de la divulguer pour apporter la lumière.

Mais qu’est-ce qu’un boisseau ? Il semblerait qu’il s’agisse d’un récipient destiné à contenir des matières sèches pour les mesurer. 

Aussi si vous retournez le boisseau et placez un objet quelconque dessous il sera parfaitement caché.

 Remplacez l’objet par une vérité et vous détenez la clef de la métaphore !

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mer 6 Fév - 5:07



Quelle est l’origine de l’expression « la croix et la bannière » ?

On peut dire d’une tâche ardue qu’elle est « la croix et la bannière ». 

Cette expression sert à désigner une difficulté à accomplir un acte. 

Son origine est italienne et date du moyen-âge.

Elle est une référence directe aux nombreuses difficultés rencontrées lors de l’organisation de défilés religieux.

Ceux en charge de la préparation de ce type d’évènements devaient respecter les innombrables règles qui en dictaient le déroulement ; 

et en particulier l’ordre des participants lors des processions.

La croix, toujours placée en tête de cortège, étaient suivies par les porteurs de bannières, 

dont le rôle était de signifier la présence ou la représentation d’institutions ou de personnes, telles les paroisses, congrégations ou notables. 

De rigoureuses règles qui étaient largement dominées par le statut accordé à chaque participant.

La complexité de l’organisation de telles processions en raison des exigences protocolaires étaient de 

surcroit accentuée par les aspirations et prétentions individuelles.

L’usage de l’expression devenu commun s’est par la suite propagé au langage courant

. Mais il faut attendre le 19ème siècle pour en noter une utilisation écrite.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Jeu 7 Fév - 8:15



Pourquoi dit-on « vieux comme Hérode » ?


L’expression «vieux comme Hérode» signifie d’un âge très avancé. 

Il s’agit d’une référence au roi Hérode Ier, roi de Judée au Ier siècle avant J.-C.

Il est possible que son nom ait été repris dans l’expression car « Hérode le Grand» vécut très âgé pour l’époque, 69 ans, 

soit près de 10 ans de plus que l’espérance de vie des personnes appartenant à la couche supérieure de la population.

Quand le peuple lui ne pouvait guère espérer vivre plus de 40 ans.

Hérode rendit la Judée extrêmement puissante en ayant recours à des méthodes jugées cruelles. 

Il tua entre autre ses propres enfants pour rester plus longtemps sur le trône.

Mais pour certains, malgré sa longévité respectable ce n’est pas l’âge atteint par Hérode qui explique l’expression. 

Elle serait plutôt une allusion à l’époque d’Hérode plutôt qu’à son personnage lui-même. Une période très ancienne.

Enfin pour d’autres spécialistes l’expression trouverait en réalité son explication dans le cumul des règnes des six différents Hérode qui 

se succédèrent entre 73 avant J.C. et 93 après JC.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Ven 8 Fév - 8:02



Pourquoi dit-on un “cousin germain” ?

L’expression « cousin germain » désigne les enfants dont les parents sont frères ou sœurs.
Ces cousins ont donc des grands-parents en commun.
Il faut tout de suite souligner que le « germain » de notre expression n’a aucun rapport avec la population de l’antique Germanie, 
c’est-à-dire l’Allemagne actuelle. Le terme « germain » qui est utilisé depuis le 12ème siècle, souligne qu’un cousin est issu du même « germe », 
c’est-à-dire de parents au sens large, communs. 
En effet en latin, « germen » signifie « progéniture » et « germanus » veut dire « qui est du même sang ».
On retrouve le mot « germain » dans d’autres expressions où il exprime l’idée de lien de sang, comme dans « frère germain », 
une formule utilisée en Droit, qui désigne de véritables frères, c’est-à-dire issus des deux mêmes parents, à la différence des « demi frères ».

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Sam 9 Fév - 10:27




Pourquoi dit-on « être à la bourre» ?

Cette expression trouve son origine dans un jeu de cartes très populaire par le passé, « la borra ». 
Surtout connu dans le sud de la France, il pouvait se jouer à deux, trois ou quatre. 
Pour faire une partie il fallait d’abord que tous les joueurs misent une somme d’argent. 
Le total était ensuite divisé entre les joueurs en fonction du nombre de plis levé. 
Pour faire un pli il fallait tout simplement avoir la carte la plus forte.
Au fil de la partie, ceux qui ne remportaient pas de pli devaient abonder la caisse en payant le double du montant déjà en jeu.
Dans la borra, celui qui ne levait jamais de pli était surnommé le « bourru ». 
Plus la partie avançait plus le bourru accumulait le retard sur les autres. 
D’où l’expression « être à la bourre» pour les retardataires.
Selon une autre théorie moins répandue, l’expression aurait pour origine un petit dispositif de calage nommé « bourre » utilisé dans 
le maniement des fusils et dont la mise en place après chaque tir ralentissait les soldats.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Dim 10 Fév - 10:54



Pourquoi dit-on les « G.I. » ?

Un « G.I. » est le terme utilisé pour désigner un soldat américain depuis le début du 20ème siècle.
Il s’agit d’une référence au sigle « Galvanized Iron » signifiant « fer galvanisé » en anglais, 
qui figurait à l’époque sur différents objets en métal utilisés par l’armée américaine, comme des poubelles par exemple.
Certains pensaient à tort que le sigle voulait dire « Government Issued » c’est-à-dire « fourni par le gouvernement ». 
Pour que l’expression se popularise, il fallut que les soldats eux-mêmes l’utilisent, ce qui commença à être le cas durant la Seconde Guerre mondiale. 
Ensuite le succès de l’acronyme fut rapide parmi la population civile, aussi bien aux Etats Unis qu’en France et 
plus largement dans toutes les langues européennes. Pour parachever sa notoriété, en 1964 le jouet « G.I. Joe » fut créé par la marque Hasbro.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Lun 11 Fév - 7:34



D’où vient l’expression « dire pis que pendre » ?

« Dire pis que pendre » signifie dire beaucoup de mal de quelqu’un, à tort ou à raison, avec le plus souvent la tenue de propos médisants. 
Par exemple, des électeurs peuvent dire « pis que pendre » sur leur nouveau maire. 
On peut dire mais aussi écrire « pis que pendre » sur une personne. 
Mais de quel « pis » peut-il bien s’agir ? Et pourquoi donc « pendre » ? 
Cette expression du 16ème siècle est à première vue surannée et bien énigmatique. 
« Pis » signifie « pire » en vieux français. On en trouve trace notamment dans l’expression « aller de mal en pis ». 
Quant au verbe « pendre » il fait bien référence à la mort par pendaison. 
Aussi l’expression doit être comprise comme signifiant
« dire à propos de quelqu’un encore pire que ce qui suffirait à le faire pendre ».

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mar 12 Fév - 8:03



Quelle est l’origine de l’expression « ça sent le sapin » ?

« Ça sent le sapin » signifie que la mort ou la fin est proche.
L’expression « ça sent le roussi » peut également être utilisée car elle signifie de la même façon qu’il y a des problèmes en perspective ;
mais la référence au sapin évoque plus clairement encore l’idée qu’il ne reste plus longtemps à vivre.
Cette expression date du XVIIe siècle. Le sapin dont il s’agit est bien celui des forêts.
En effet le bois de sapin a longtemps servi à fabriquer des cercueils. Ainsi, si l’odeur du sapin parvient à vos narines, 
c’est qu’un cercueil est proche. La fin ne devrait pas tarder. 
Il est donc logique d’utiliser cette métaphore pour celui dont on pense que les jours sont comptés.
Cette expression n’a donc rien à voir avec la formule le plus souvent utilisée au Québec, 
« se faire passer un sapin », et qui signifie « se faire avoir ». Le sapin-baumier, utilisé comme sapin de Noël, a en effet une très faible valeur marchande.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Mer 13 Fév - 8:01



D’où vient l’expression « c’est la bérézina ! » ?

S’exprimer « c’est la bérézina ! » consiste à souligner le caractère désagréable ou de déroute d’une situation. 
Tout semble alors perdu et l’échec parait inévitable. 
Cette expression date du XXème siècle mais fait référence à une bataille du siècle précédent. 
La Bérézina est un fleuve situé en Biélorussie. Sous Napoléon 1er, pendant la campagne de Russie, en novembre 1812, 
la Grande Armée lutta contre la faim et le froid. Cernées par les Russes, l’empereur ordonna la retraite et
les Français arrivèrent finalement devant la Bérézina, large d’une centaine de mètres. 
L’eau était extrêmement froide mais elle pas glacée. 
Il fallut donc construire des ponts pour la traverser et espérer ainsi échapper aux Russes. 
Le temps pressait et les ponts furent brulés volontairement pour que les adevrsaires ne puissent pas les utiliser. 
Des dizaines de milliers de soldats français épuisés se retrouvèrent alors coincés du côté des russes.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Jeu 14 Fév - 13:44




Pourquoi dit-on « la perfide Albion » pour parler de l’Angleterre ?

« La perfide d’Albion » signifie l’Angleterre depuis la fin du 18ème siècle. 
Durant l’Antiquité ce pays s’appelait «Albion».
Ce terme vient du latin « alba » qui veut dire « blanc », allusion à la couleur des hautes falaises auxquelles
on fait face quand on atteint l’île par le sud. 
Quant à l’adjectif « perfide », il aurait été choisi par Bossuet au XVIIe siècle pour traiter de nos chers voisins avec lesquels la 
France a longtemps entretenu des relations peu amicales. L’origine de cette défiance mutuelle peut être datée de la bataille d’Azincourt en 1415,
à la fin de laquelle les Anglais victorieux malgré leur infériorité numérique ont massacré des prisonniers et blessés français.
Cette bataille est d’ailleurs souvent considérée comme la fin de l’ère de la chevalerie en France.
On trouve la première trace de l’expression dans un poème écrit en 1793 par Augustin Louis de Ximénès.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Ven 15 Fév - 14:06




D’où vient l’expression « courir comme un dératé » ?

« Courir comme un dératé » consiste à courir rapidement.
Cette expression utilisée depuis le début du 19ème siècle trouve son origine bien plus tôt, dans l’Antiquité !
A cette époque on pensait que les points de côté que l’on pouvait attraper en courant étaient dus à la rate.
Aussi on mit au point des mixtures destinées aux athlètes afin de supprimer les points de côté en s’attaquant à cet organe. 
Si la rate fonctionnait moins, pensait-on, elle ferait moins mal.
Ensuite autour du 16ème A siècle certains médecins conseillaient de supprimer la rate car elle était inutile et
provoquait justement des points de côté. Il fallait ainsi se faire « dérater » pour mener une vie plus agréable.
Le lien entre la course à pied et la rate était ainsi prétendument établi. Le langage populaire s’en empara et créa l’expression !

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Sam 16 Fév - 8:14



Pourquoi dit-on « être dans les clous » ?

“Etre dans les clous” signifie respecter les règles ou limites imposées.
Jadis sur les routes, c’est-à-dire jusqu’en 1950, les passages piétons n’étaient pas matérialisés par des bandes blanches parallèles
mais par de gros clous plantés dans le sol, bombés sur leur partie extérieure.
Les voitures pouvaient rouler dessus sans risque de crevaison. 
Tout comme les piétons qui pouvaient y poser le pied sans danger.
Cette rangée de clous a donné naissance à l’expression un « passage clouté ».
Pour respecter les règles, se conformer à la loi, il fallait donc utiliser ce passage,
c’est à dire au sens propre passer entre des clous. Il fallait littéralement « être dans les clous ». 
Paradoxalement l’expression  ne vit, elle, le jour que lorsque les bandes blanches commencèrent à remplacer les clous.
On ne se mit alors à être dans les clous que métaphoriquement.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > le Dim 17 Fév - 19:15




D’où vient l’expression « faire le pied de grue » ?

« Faire le pied de grue » consiste à attendre debout longuement et de façon immobile.
La formule est marqué péjorativement. Celui qui fait le pied de grue a l’air un peu sot.
Avant le 17ème siècle, on disait plutôt « faire la jambe de grue ». 
L’expression fait donc référence à l’oiseau, la grue, de la famille des échassiers et réputé pour,
malgré ses deux longues pattes, sa capacité à se tenir sur une seule d’entre elles. 
Cet animal est si à l’aise dans cette position qu’il peut même dormir ainsi.
De l’oiseau est né le verbe « gruer » et en argot la « grue » devint la prostituée attendant sans fin 
le client dans la rue sur une jambe, un pied par terre et l’autre sur le mur.
Elles semblent ainsi faire au sens propre le « pied de grue » sur le trottoir.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  roberto > Hier à 8:23



Pourquoi dit-on « jeu de mains, jeu de vilains » ?

Cette locution proverbiale connotée sexuellement de nos jours, signifie que les jeux impliquant les mains se terminent toujours mal.
Si on ne relève son utilisation qu’au 17ème siècle, son origine est bien antérieure. 
Au Moyen Âge les « vilains » étaient des paysans, appartenant à la classe la moins aisée de la population.
Or pour se battre ils ne possédaient que leurs mains ou plutôt leurs poings.
Contrairement aux personnes plus à l’aise financièrement qui utilisaient des armes. 
De plus, les vilains pouvaient par jeu se taquiner physiquement, là encore avec leurs mains.
Des jeux qui finissaient souvent en véritables bagarres. 
En toute hypothèse les jeux de mains étaient pratiqués par les vilains, d’où l’expression. 
Aujourd’hui elle fait soit allusion au sexe soit aux jeux des enfants qui par nature peuvent vite dégénérer.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expressions pour parler français.....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum