L'Amour .... Toujours

Aller en bas

L'Amour .... Toujours  Empty L'Amour .... Toujours

Message  roberto > le Jeu 15 Aoû - 15:49

L'Amour .... Toujours  7a9b7f10L'Amour .... Toujours  Amour10L'Amour .... Toujours  Les-hi10


Les histoires d'amour, on adore ça. Mais quand en plus elles sont vraies, c'est encore mieux !

On n'y fait pas forcément attention mais on connait toutes des personnes, parents, collègues ou amis, qui vivent une jolie histoire d'amour. 

Et quand on y pense,  en couple ou célibataire, ça fait du bien.

Car ces histoires, ce ne sont pas de simples récits. 

Mais aussi des sentiments réels et beaux qui nous envoie de la chaleur mais aussi quelques leçons,

nous aidant à être plus serein par rapport à l'amour, et nous enjoignant à aimer encore plus fort et encore mieux.

Je vais vous raconter  5 jolies histoires de personnes  que je ne connais pas pas précisément .


Chapitre 1 : L'amour est un long fleuve tranquille

Un couple de grands-parents  Simone (82 ans) et (Fernand, 90 ans)

Qui se sont rencontrés un hiver très froid, en plein Aveyron. 

Tout juste après avoir fini ses études de prof de français, 

Simone est allée dans un village à 30 km de sa ville pour faire un remplacement d'une semaine dans un collège où 

enseignait Fernand, alors prof d'histoire. Pour lui, ça a été le coup de foudre.

Le deuxième jour, Fernand invitait Simone  à sortir.

A la fin de la semaine, Simone avait fini son remplacement. 

De retour 30 km plus loin, dans sa ville natale.

Mais voilà, ils étaient tombés amoureux ! Alors, pendant 2 mois, malgré le froid, Fernand a fait ces 30 kilomètres chaque samedi 

pour voir sa douce (ce qui était "osé" pour l'époque, vu qu'ils se fréquentaient sans être mariés).

A Pâques, il a demandé sa main au père de Simone. 

Le 4 juillet, ils se dirent oui devant l'autel.

Aujourd'hui, 63 ans plus, ils s'aiment encore tendrement, s'embrassant souvent, 

se faisant des câlins et surtout prenant grand soin l'un de l'autre. 

Ce couple a servi de modèle et appris à aimer. 



Chapitre 2 : L'amour et la liberté

Sophie et Paul, tous deux 28 ans

En couple depuis 8 ans déjà, ils s'aiment avec force et sérénité. 

Si fort, que vivre très loin de l'autre ne leur fait pas peur. 

Il y a deux ans, Sophie est partie vivre à Washington pour y suivre un cours de philo très réputé, 

et Paul est parti de son côté en Malaisie, travailler dans une association humanitaire.

Des milliers de kilomètres les séparent, souvent ils se manquent (ils ne se voient que tous les 4-6 mois),

mais ils ont fait ce choix sans hésiter.

Parce qu'ils savent avec certitude que leur amour est solide. A toute épreuve.


Chapitre 3 : L'amour contre toute attente

Marie, 28 ans et Lucas, 29 ans

Lucas était un coureur de jupon. Un vrai beau gosse (il l'est toujours), qui le savait et qui en jouait. 

Pendant 2 ans, Marie a bavé dessus comme une folle. Pire : elle en était raide dingue. 

Invitations à répétition, drague à outrance, fournées de gâteaux (corruption !) et autres attentions, elle a tout fait pour l'avoir. 

"Mais lâche l'affaire", lui répétaient toutes ses amies .

Finalement, à une soirée (où il avait un peu bu), il y a eu bisou. 

Ça aurait pu en rester là. Tout le monde lui a dit "Ne t'emballe pas". Sauf que voilà.

Il est tombé fou d'elle. Un mois plus tard, il a du s'installer au Japon pour le boulot et il l'a embarquée avec lui. 

Ça fait deux ans qu'ils roucoulent là-bas, très amoureux.

Chapitre 4 : L'amour, le vrai, enfin

Charlotte et Luc, 28 ans tous les deux

Ça faisait 3 ans que Charlotte ne croyait plus en l'amour. 

Le premier qu'elle a aimé a joué avec elle comme un chat avec une souris.

Le second l'a quittée comme une chaussette après 3 ans de relation.

Blessée, Charlotte s'est un peu perdue par la suite.... Relations passionnelles, sales types, "amis" (qu'elle a évidemment perdus 

après) et même une fille (et 2 plans à 3 !)... 

Bref, accro à l'amour, elle a enchaîné les conquêtes, s'est forcée à rester avec des types qui ne lui plaisaient pas

("parce que, peut-être que c'est ça, l'amour,...", essayait-elle de se convaincre).

Au bout de trois ans, elle a rencontré un type chouette. Un vrai gentil mais dont elle n'était pas amoureuse.

Les 6 mois avec lui et sa douceur ont été un électrochoc : toute sa vie, elle n'était sortie qu'avec des gens qui 

lui avaient fait du mal alors que l'amour, en fait, c'est censé être du bonheur.

Alors, Charlotte a quitté cet homme qu'elle aimait mais pas d'amour. 

Elle est restée 6 mois célibataire (un record pour elle), pour se retrouver et elle a appris à être bien seule. 

A s'aimer. A se découvrir. A s'écouter. A se renforcer.

L'été 2013, elle est allée à un mariage. Là, elle a dit à un proche que pour une fois, elle se sentait bien seule, vraiment, 

et qu'elle pourrait même vivre ainsi toute sa vie. Le soir même, elle rencontre un mec, pas aussi beau qu'elle l'avait imaginé,

pas aussi romantique qu'elle l'aurait souhaité, mais un qui était parfait pour elle. 

Le mois dernier, ce couple profondément complice et amoureux depuis ce mariage, a 

Une histoire simple et vraie, et à garder en tête en période de célibat, et qui nous rappelle ce message crucial : 

pour être bien avec quelqu'un, il faut d'abord être bien avec soi-même.


Chapitre 5 : L'amour et la passion


Dorian (30 ans) et Doria (26 ans)

Ils sont beaux, ils sont doux, ils ont les yeux remplis d'amour.

Lui, il s'appelle Dorian, et vient d'Italie. Elle, Doria, et vient des Etats-Unis (cliché !). 

La perfection de leur couple pourrait énerver... Mais en fait, elle est enivrante. 

Quand on les voit, c'est une évidence qui nous fait dire que parfois, la vie fait bien les choses et que certaines choses semblent évidentes.

Ils ont attendu plus de 25 ans pour se trouver mais maintenant, ils ne se lâcheront plus.

En plus de celle qu'ils nouent l'un pour l'autre, ils ont une autre passion en commun : 

la musique. Lui est à la guitare. Elle à la basse. Une histoire digne d'un film qui dure pourtant depuis 3 ans. 

Magnifique.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour .... Toujours  Empty Re: L'Amour .... Toujours

Message  roberto > le Jeu 15 Aoû - 15:57

Un Témoignage Anonyme ……….



“L'histoire d'amour qui a marqué ma vie



Il y a longtemps que je souhaitais témoigner de l'histoire d'amour qui a marqué ma vie. Il y a quatre ans, j'ai rencontré un jeune homme de 25 ans. Moi, à l'époque j'avais 5 ans de plus, un enfant à charge et pas de situation professionnelle stable : je survivais de petits boulots de temps en temps, pas de formation, une situation très difficile. Lui vivait une jeunesse dorée, dépensant sans compter l'argent que ses parents lui distribuaient généreusement. 

Contre toute attente, ce fut le grand amour. Tout allait pour le mieux tant qu'il était loin de sa famille. Nous vivions notre histoire au jour le jour. Au fil du temps, nous avons commencé à faire des projets communs. Pourtant très tôt, dès notre rencontre et le début de notre histoire, un problème est apparu comme insurmontable : avoir une relation avec une fille qui avait un enfant était de l'ordre du tabou et donc interdit. Le jour où il m'a emmenée chez ses parents, j'ai dû cacher à sa famille que j'avais un enfant et me rajeunir de 2 ans. 

Malgré tout, notre amour et notre complicité existaient bel et bien, nous avions tout pour faire un couple solide. Nous avons même envisagé de nous marier. Entre temps, il y a eu de nombreux évènements : son arrivée sur le marché du travail, la pression familiale, son accident de la route (quelques mois dans un centre de rééducation), ma reprise des études… Et surtout, son père m'a littéralement "jetée", le lendemain du retour de mon ami du centre de rééducation, en me menaçant et me disant "qu'il ne voulait pas de ça chez lui ". 

Comme il continuait à me voir en secret, son père lui a dit de quitter la maison, ce qu'il n'a pas eu le courage de faire. Pourtant, l'amour n'était pas en cause. Il était face à un choix qu'il n'a pas été capable de faire. Il continuait à me téléphoner malheureux, en pleurs ou ivre parfois. Piégé volontaire, il s'était fait acheter par son père qui lui a offert la maison et une voiture haut de gamme. Il lui a même trouvé une nouvelle petite amie "bien sous tous rapports". De mon côté, je me débattais dans mon quotidien : les études, mon fils, la dépression. Je n'ai pas eu de nouvelles pendant plusieurs mois. Depuis, j'ai trouvé un emploi stable dans lequel je m'épanouis. 

Mais voilà qu'autour de Noël cette année, il me recontacte. Je ne donne pas suite : j'ai assez souffert, même si mes sentiments sont toujours les mêmes. Il profite de la nouvelle année pour me téléphoner et me laisser entendre qu'il m'aime toujours. Je l'ai revu tout en essayant de me protéger. Je pense qu'il s'est résigné à cette histoire qui lui demanderait d'assumer ses choix, et sans doute une rupture avec sa famille. Il voudrait qu'on soit amis, c'est la seule chose qu'il s'autorise. 

Il voudrait sans doute que je sois sa confidente comme avant. Moi, je ne peux pas entendre ses histoires de fesses parce qu'il n'est pas vraiment amoureux et a une autre amie sur son lieu de travail à l'étranger. J'ai résumé autant que possible parce qu'il y a eu beaucoup d'évènements dans sa vie comme dans la mienne. Tout ceci soulève des questions profondes sur notre histoire personnelle, mais aussi d'autres plus pragmatiques : comment continuer à vivre et me rendre disponible pour une nouvelle rencontre ? Son attitude ambiguë me rend la tâche plus difficile. Nous savons très bien tous les deux que ce sera le grand regret de notre vie et nul besoin de le dire. Comme avant un silence où quelques mots suffisent à nous comprendre. Quel gâchis !

Puisse ce témoignage agir telle une thérapie et me permettre de gérer au mieux la situation.

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour .... Toujours  Empty Re: L'Amour .... Toujours

Message  roberto > le Jeu 24 Oct - 19:32

Histoire très touchante que tous les couples devraient lire

En relation, marié ou non vous devriez lire ceci !

MARIAGE

Lorsque je suis arrivé à la maison et que ma femme servait le dîner je lui ai pris la main et lui ai dit: j’ai quelque chose à te dire. 

Elle s’asseya et tranquillement sans dire un mot mangea.

Encore une fois je vis la peine dans ses yeux.

Soudainement je ne savais plus ouvrir la bouche. Mais je devais lui faire part de ce que je pensais. 

Je veux divorcer.. J’ai soulevé le sujet calmement. 

Elle n’a pas semblé contrariée par mes paroles, elle m’a simplement demandé pourquoi?

J’ai fuis sa question. Elle s’est alors fâchée. 

Elle lança les baguettes et cria vers moi, tu n’est pas un homme!

Ce soir là, nous ne nous sommes pas adressés la parole. 

Elle pleurait. Je savais qu’elle voulait savoir ce qui était advenu de notre mariage. 

Mais je ne pouvais lui donner une explication satisfaisante, elle avait perdu mon coeur pour Jane.

Je ne l’aimais plus. J’avais seulement de la pitié pour elle!

Avec une énorme culpabilité, je lui fis part de mes arrangements pour le divorce, 

que je lui léguais la maison, l’auto et je mettais en jeu 30% de mon entreprise. 

Elle y jeta un coup d’oeil et le détruisit en morceaux.

Cette femme qui avait passé 10 ans de sa vie avec moi, était devenue une étrangère. 

J’étais désolé pour elle de ce temps gaspillé de ressource et d’énergie, 

mais je ne pouvais reprendre ce que je venais de lui dire, car j’aimais Jane chèrement.

Soudainement elle s’est mise à pleurer très fort devant moi, ce à quoi je m’attendais.

Dans le fond, ses pleurs étaient pour moi une délivrance.

Cette idée de divorce qui m’obsédait depuis plusieurs semaines, me semblait maintenant plus ferme et claire.

Le jour suivant, je suis revenu à la maison très tard, et l’ai trouvée assise à la table en train d’écrire.

Je n’ai pas soupé et je suis directement allé me coucher et m’endormi aussitôt car

j’étais fatigué de ma journée mouvementée avec Jane.

Lorsque je me suis réveillé, elle était toujours assise à la table à écrire. Je ne m’en suis pas occupé, 

je me suis retourné de côté et rendormi à nouveau.

Au matin elle me présenta ses conditions de divorce: 

elle ne voulait rien de moi, mais avait besoin d’un mois d’avis avant le divorce.

Sa requête était que, durant ce mois, nous devions tous deux se battre pour vivre une vie aussi normale que possible. 

Sa raison était simple: notre fils devait passer un examen à la fin de ce mois-là et ne voulait en aucun cas,

le déranger avec un mariage brisé.C’était parfait pour moi. Mais elle ajoutait autre chose, 

elle me demanda de lui rappeler comment je l’avais transporté dans notre chambre nuptiale le jour de notre mariage.

Sa deuxième requête était que durant ce mois, je devais la transporter de notre chambre au seuil de la porte tous les matins. 

Je croyais qu’elle devenait folle. Pour faire de ses dernier jours supportables, j’acceptais son étrange requête.

J’avisais Jane des étranges conditions de divorce. Elle s’est mise à rire et croyait elle aussi, que c’était absurde.

Jane me dit avec mépris, que peu importe les ruses qu’elle prendrait, elle devait faire face au divorce.

Ma femme et moi n’avions plus aucun contact physique depuis que j’avais pris la décision de divorcer.

Alors quand j’ai dû la sortir de la chambre le premier jour, nous étions tous les deux maladroits. 

Notre fils applaudissait derrière nous, papa porte maman dans ses bras.

Ces mots m’apportaient de la peine. De la chambre au salon, ensuite à la porte,

j’ai marché environ 10 mètres avec elle dans mes bras.

Elle ferma les yeux et me demanda doucement de ne pas parler du divorce à notre fils. 

J’ai fait oui de la tête, j’ai ressenti un étrange sentiment plutôt bouleversant. 

Je l’ai déposée par terre à l’extérieur de la porte. Elle est partie attendre l’autobus pour le travail. 

J’ai conduis seul jusqu’au bureau.

Le deuxième jour, tous les deux agissions plus facilement. Elle s’appuya sur mon estomac. 

Je pouvais sentir la fragrance de sa chemise. 

Je réalisais que je n’avais pas regardé cette femme attentivement depuis un bon bout de temps. 

Je réalisais qu’elle n’était plus jeune.

Il y avait des rides sur son visage, ses cheveux grisonnaient ! 

Notre mariage avait fait des ravages sur elle. Pour une minute je me suis demandé ce que je lui avais fait.

Le quatrième jour, j’ai ressenti un retour d’intimité. C’est cette femme qui m’avait donné 10 ans de sa vie.

Le cinquième et sixième jours, je réalisais que l’intimité ressentie grandissait à nouveau.

Je n’ai pas parlé de ceci à Jane. Il était plus facile de la transporter au fur et à mesure que le mois avançait.

Peut-être que ce travail chaque jour me rendais plus fort.

Un matin qu’elle tentait de choisir quoi porter, elle essaya quelques robes mais ne parvenait pas à trouver la convenable. 

Elle murmura que toutes ses robes étaient devenues trop grandes..

Soudainement je prenais conscience qu’elle avait maigri, et c’est la raison pour laquelle je pouvais la transporter plus facilement.

Cela me frappa, elle avait enterré tant de peine et d’amertume dans son coeur. Inconsciemment j’ai atteint et touché sa tête.

Notre fils est arrivé à ce moment et a dit: « papa il est temps de porter maman dehors ». 

Pour lui, voir son père transporter sa mère dehors était devenu une partie essentielle à sa vie. 

Ma femme fit un geste à notre fils de venir plus près et le serra très fort.

J’ai tourné la tête parce que j’avais peur en cette minute de changer d’idée. 

Je l’ai ensuite prise dans mes bras, marchant de la chambre au salon et dans l’entrée. 

Elle mit ses bras autour de mon cou tout doucement et naturellement. 

J’ai tenu son corps serré, c’était comme le jour de notre mariage. 

Mais sa maigreur me rendait triste.

Le dernier jour, lorsque je l’ai prise dans mes bras, je pouvais à peine bouger d’un pas. 

Notre fils était parti pour l’école.Je la tenais fermement et lui dit: « je n’avais pas remarqué que notre vie avait manqué d’intimité.

Je conduisis jusqu’au bureau et rapidement je sautai hors du véhicule, sans barrer les portes. 

J’avais peur qu’un seul délai puisse me faire changer d’idée et je montai les marches.

Jane ouvrit la porte et je lui dit: « désolé Jane, je ne souhaite plus divorcer maintenant.

Elle me regarda sidérée et me toucha le front. Fais-tu de la fièvre? Je retirais sa main de mon front. 

Désolé Jane, mais je ne divorce pas. Ma vie de mariage était probablement devenue ennuyeuse parce que, 

ni elle ni moi n’avions évalué les détails de nos vies, mais non parce que notre amour était mort.

Maintenant je réalise que depuis le jour où je l’ai transporté dans notre demeure le jour de notre mariage, 

c’est mon devoir de la soutenir jusqu’à ce que la mort nous sépare.Jane semblait soudainement se réveiller. 

Elle me giffla violemment et claqua la porte puis éclata en sanglots.. Je redescendis l’escalier et je suis parti.

En route, j’arrêtais chez un fleuriste, j’ai commandé un bouquet de fleurs pour mon épouse. 

La vendeuse me demandait ce qu’elle devait écrire sur la carte. Je souris et écrivis

« je te porterai dehors tous les matins jusqu’à ce que la mort nous sépare ».

Cet après-midi là j’arrivais à la maison, fleurs à la main, sourire aux lèvres, 

je montais les marches à la course, pour retrouver ma femme seule dans son lit – morte.

Ma femme se battait contre un CANCER depuis des mois, mais j’étais tellement préoccupé avec Jane pour seulement m’en apercevoir.

Elle savait qu’elle allait mourir sou peu et elle voulait me préserver, des réactions négatives de notre fils, au cas où nous aurions divorcé. 

— Au moins, au yeux de mon fils — je suis un mari aimant.

Les plus petits détails de votre vie sont ce qui comptent vraiment dans une relation; 

ce n’est pas la demeure, l’auto, la propriété, l’argent en banque. 

Ceci crée un environnement favorable pour la joie mais ne peut donner la joie à soi-même.

Alors trouvez du temps pour être l’ami de votre épouse et faites ces petites choses l’un pour l’autre, qui crée l’intimité.

Beaucoup d’échecs dans la vie, viennent du fait que,

les gens n’ont pas réalisé combien ils étaient près du succès, lorsqu’ils ont abandonné.

Source : Anonyme

_________________

     
roberto >
roberto >


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour .... Toujours  Empty Re: L'Amour .... Toujours

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum